15 entrepreneuses qui ont fondé leur startup en France

En France, l’écosystème startup est majoritairement masculin et les femmes restent sous-représentées. On peut néanmoins voir la mixité progresser. Selon le baromètre SISTA et BCG, en 2021, 24% des startups ont été fondées ou cofondées par des femmes, contre 18% en 2018 et 9% en 2008.

Nous souhaitions aujourd’hui mettre à l’honneur certaines d’entre elles qui sont à l’origine des pépites de la French Tech actuelles. Découvrez 15 entrepreneuses féminines qui font rayonner la tech en France et au-delà.

julie-chapon-yuka

Yuka, une application cofondée par Julie Chapon

Application mobile qui permet aux utilisateurs d’analyser l’impact des produits alimentaires et cosmétiques sur leur santé, Yuka est une startup née en 2017. La jeune pousse compte trois cofondateurs : François et Benoît Martin ainsi que Julie Chapon. Cette dernière, diplômée d’une école de commerce, a d’abord intégré un cabinet de conseil avant de démissionner de son poste pour se consacrer entièrement au projet Yuka.

En 2019, la société a réalisé une levée de fonds de 800 000 € pour financer son développement à l’international. Une année plus tard, elle recense près de 25 millions d’utilisateurs à travers le monde.

Respire, des produits cosmétiques naturels imaginés par Justine Hutteau

Respire est une startup française née en 2019 qui révolutionne l’industrie cosmétique. Cofondée par Juliette Hutteau (CEO) et Thomas Meheut (COO), cette marque de produits d’hygiène naturels s’inscrit dans une démarche eco-friendly.

Diplômée d’une école de commerce, Justine Hutteau a imaginé Respire en 2018. Soutenue par une vaste communauté sur les réseaux sociaux, la marque connaît un réel succès dès son lancement. Très rapidement rentable, l’entreprise a réalisé une levée de fonds d’un montant confidentiel en 2019 avec pour projet de devenir, d’ici 10 ans, la marque leader de soins beauté et hygiène sur le continent européen.

Vestiaire Collective, le luxe à petit prix selon Sophie Hersan

Vestiaire Collective (initialement Vestiaire de Copines jusqu’en 2012) est une plateforme de revente de produits de luxe et de marque haut de gamme qui a vu le jour en 2009. La marque s’adresse aux amoureux de mode qui désirent trouver des pièces de luxe à moindre coût. L’entreprise compte aujourd’hui plus de neuf millions de membres à travers le monde et est devenue la 11e licorne de la French Tech.

Fondée par Sophie Hersan, directrice mode de Vestiaire Collective, la société recense aujourd’hui cinq co-fondateurs supplémentaires : Fanny Moizant, Sébastien Fabre, Alexander Cognard, Henrique Fernandes et Christian Jorge. En 2021, l’entreprise était valorisée à 1,7 milliard de dollars.

Resilience, Céline Lazorthes révolutionne le domaine médical

Startup française, Résilience conçoit des outils d’aide à la décision et de suivi des patients exclusivement dédiés aux oncologues. Grâce à Résilience, les médecins sont capables de sélectionner le traitement le plus efficace pour leurs patients. L’entreprise a également mis au point une application réservée aux personnes souffrant d’un cancer, leur permettant de communiquer plus aisément avec l’équipe médicale.

Créée en 2021, cette startup compte deux cofondateurs : Céline Lazorthes, fondatrice de Leetchi, et Jonathan Benhamou, créateur de PeopleDoc. Forte de son succès, la jeune pousse a réalisé deux levées de fonds consécutives. La première l’année de sa création d’un montant de 5 millions d’euros, et la seconde en 2022 d’un montant de 40 millions d’euros.

Frichti, une startup fondée par Julia Bijaoui qui s’impose sur le marché de la FoodTech

Frichti est une startup française de livraison de repas à domicile créée en 2015 par Julia Bijaoui (CEO) et Quentin Vacher. Diplômée de HEC, Julia Bijaoui a d’abord occupé un poste de chef des opérations pour une marque de coffrets beauté avant de créer Frichti.

Aujourd’hui, l’entreprise compte 300 salariés à Paris et a levé près de 43 millions d’euros depuis sa naissance. Frichti s’impose ainsi sur le marché de la FoodTech, aux côtés d’acteurs déjà largement reconnus tels que Deliveroo, Foodora ou encore Allo Resto. Avec son rachat par Gorillas, Frichti compte rapidement s’internationaliser.

Selency, le mobilier de seconde main pensé par Charlotte Cadé

Selency (auparavant Brocante Lab) a été fondée en 2014 avec pour objectif de permettre aux Français de vendre ou d’acheter des pièces de mobilier et de décoration de seconde main. Le site compte près de 2,5 millions de visiteurs par mois, et, chaque jour, ce sont des dizaines de marchands professionnels et de vendeurs particuliers qui revendent leurs produits d’occasion.

Créée par Charlotte Cadé (cofondatrice et CEO) et Maxime Brousse (cofondateur), la startup compte aujourd’hui plus d’une trentaine de salariés et près de 100 000 références sur son site. La place de marché Selency a d’ailleurs levé 35 millions d’euros en début d’année 2022 pour créer son application mobile, accélérer son développement en Europe et se développer sur le marché BtoB.

Skello, l’étoile montante de la French Tech fondée par Quitterie Mathelin-Moreaux et Emmanuelle Fauchier-Magnan

Étoile montante de la French Tech, Skello propose une solution pour simplifier les tâches administratives quotidiennes et la communication avec les employés. La startup a été créée en 2016 par Quitterie Mathelin-Moreaux (CEO), Emmanuelle Fauchier-Magnan (COO) et Samy Amar (CIO).

L’entreprise a levé 40 millions d’euros en 2021 afin d’apporter plus de valeur à ses 7 000 clients (nouvelles fonctionnalités, nouveaux secteurs d’activités, etc.), mais aussi afin de doubler ses effectifs. La structure a, en effet, pour ambition de devenir la solution de référence pour l’ensemble des équipes de terrain sur le territoire européen.

Helios, Julie Ménayas et Maeva Courtois réinventent les règles bancaires

Helios est une banque durable. La startup propose à ses clients d’intégrer une structure transparente afin de gérer leurs finances simplement par le biais d’une application mobile. L’entreprise, loin des organismes bancaires traditionnels, ne finance que des projets responsables et transparents.

Créée par Julia Ménayas (cofondatrice et directrice générale) et Maeva Courtois (cofondatrice et CEO), l’écobanque a annoncé une levée de 9 millions d’euros pour devenir la banque durable de référence sur le territoire européen.

AB Tasty, le testing par Alix de Sagazan

AB Tasty est une plateforme de testing et de feature management dotée d’intelligence artificielle et d’automatisation intégrée. La startup aide les marques à définir une expérience utilisateur unique afin d’accéder à de nouvelles opportunités.

Créée par Rémi Aubert (co-CEO et co-fondateur) et ​​Alix de Sagazan (co-CEO et co-fondatrice) en 2016, cette jeune pousse en hypercroissance a annoncé en 2020 une levée de 40 millions d’euros afin de financer son développement. Elle compte parmi ses clients les structures les plus connues (La Poste, Leroy Merlin, La Redoute, Carrefour, etc.).

Kairn, la startup fondée par Patricia Bernasconi pour améliorer sa productivité

Imaginée en 2017 par eFounders, Kairn est une application de gestion de projet quotidienne. La startup a vu le jour au sein du startup studio eFounders, grâce à Patricia Bernasconi et Augustin Vignet, respectivement CEO et CTO de Kairn.

Cette jeune pousse offre à ses clients une nouvelle vision de la productivité et améliore l’efficacité de ses utilisateurs grâce à l’intelligence artificielle. L’application intègre, en effet, de nombreux outils supplémentaires (Gmail, Slack, WhatsApp, etc.) afin de permettre aux entreprises de mieux gérer leurs équipes.

Singulart, la vente d’œuvres d’art en ligne par Véra Kempf

Singulart est une plateforme de vente d’œuvres d’art en ligne qui s’adresse aux peintres, aux photographes ainsi qu’aux sculpteurs qui souhaitent vendre leurs travaux. Singulart compte près de deux millions de visiteurs chaque mois et a connu une progression importante en 2020 due à la crise COVID-19.

Créée en 2017, Singulart compte trois cofondateurs : Véra Kempf, Brice Lecompte et Denis Fayolle. Forte de son succès, la startup française a annoncé une levée de fonds de 60 millions d’euros en série B en 2021 afin d’accélérer son développement en dehors du territoire national, notamment aux États-Unis et en Asie.

Joone, le numéro 1 des couches sans produits toxiques par Carole Juge-Llewellyn

Créée en 2017, Joone est une startup qui propose des produits d’hygiène. Elle est surtout connue pour ses couches sans produits toxiques achetées par près de 60 millions de consommateurs, ses soins bio et ses textiles fabriqués en France.

Fondée par Carole Juge-Llewellyn, ancienne enseignante universitaire qui milite pour améliorer la place des femmes dans la French Tech, Joone a connu un succès fulgurant. La marque est commercialisée dans plus de 20 pays d’Europe et a réalisé une levée de fonds de 10 millions d’euros en 2020 pour poursuivre son développement.

Smallable, un concept-store créé par Cécile Roederer

Smallable est un concept-store spécialisé dans la vente de produits de mode et de décoration pour toute la famille. Avec son catalogue très étoffé qui recense des centaines de marques et des milliers de références, la startup livre aujourd’hui dans plus de 200 pays à travers le monde.

Fondée en 2008 par Cécile Roederer (fondatrice et CEO), Smallable tend à réinventer l’expérience du shopping en famille. Depuis cette date, la startup connaît un succès grandissant et a effectué différentes levées de fonds pour accélérer son développement.

Pigment, une startup co-créée par Eléonore Crespo

Pigment est une plateforme de planification d’entreprise utilisée par des licornes et des entreprises à forte croissance. La startup a vu le jour en 2019 grâce à Eléonore Crespo (cofondatrice et co-CEO), ancienne analyste chez Google, et Romain Niccoli, ancien fondateur de Criteo.

Avec son tableau de bord fonctionnel et très facile d’utilisation, Pigment a déjà séduit de nombreux utilisateurs. Forte de son succès, l’entreprise a levé 73 millions de dollars en 2021 pour booster sa croissance.

Nabla, une application médicale réservée aux femmes pensée par Delphine Groll

Jeune startup française, Nabla a développé une application médicale dédiée aux femmes. L’entreprise propose une bibliothèque de contenu rédigé par des professionnels sur la santé féminine.

Lancé en 2018, Nable compte trois cofondateurs : Alexandre Lebrun (CEO), Delphine Groll (COO) et Martin Raison (CTO). Nabla a réalisé une levée de fonds de 17 millions d’euros en 2021. Cette dernière a permis à l’entreprise de développer une version premium de son application et d’étendre son offre à des services de téléconsultation.

Partager cet article