BSPCE Décryptage – Partie 3 : Comment enfin gagner de l’argent avec vos BSPCE ?

À la différence des actions de sociétés cotées en Bourse, les actions que vous obtenez en exerçant vos BSPCE ne sont habituellement pas liquides. Cela signifie qu’il n’y a que dans de rares cas, appelés « événements de liquidité » (vente de la société, introduction en Bourse…), où vous serez en mesure de matérialiser vos gains en vendant vos actions.

Bien souvent, les événements de vos vies personnelles (enfants, immobilier, mariage, voyage, soutien familial, création d’une société, etc.), eux, n’attendent pas. Ils peuvent nécessiter de vendre rapidement tout ou partie de vos actions obtenues en exercice de BSPCE, que vous désiriez rester ou non dans votre start-up.

Liquidité #1 : La revente de startup

La plupart du temps, les actions issues d’un exercice de BSPCE ne permettent de matérialiser des gains qu’au moment de la vente de la startup ou son introduction en Bourse.

C’est pourquoi, avant Caption, il était préférable pour les salariés de n’exercer leurs BSPCE qu’au moment de la vente.

Le financement de l’exercice est alors indolore. Il est souvent porté par l’acquéreur de la société ou votre banque. Vous empochez les gains directement sur votre compte bancaire après revente des actions.

Néanmoins, on sait qu’une startup française met en moyenne 10 ans pour se vendre, cela signifie que le salarié doit rester patiemment dans sa société et faire fi d’opportunités, d’ambitions professionnelles externes, ou encore de projets personnels.

Les BSPCE qui se présentaient initialement comme une composante importante de votre package peuvent devenir une cage dorée en attendant une hypothétique liquidité future.

C’est pourquoi, aujourd’hui, +75% des BSPCE émis ne sont jamais exercés et se retrouvent perdus… Car oui, n’oublions pas que les BSPCE, bien que vestés, expirent peu de temps après que le salarié ait quitté sa société.

Liquidité #2 : Le rachat par les investisseurs de la société

Inspiré par le modèle américain, de plus en plus de fondateurs négocient avec leurs investisseurs des poches de liquidité destinées au rachat de leurs propres actions. Ce que l’on appelle le « cash-out » des fondateurs.

Pour les salariés, cette opportunité est beaucoup plus rare, voire inexistante.

Dès lors, les investisseurs deviennent comme des vendeurs d’eau au milieu du désert. Puisqu’ils sont les seuls acquéreurs possibles pour vos actions, ils ont une meilleure capacité à négocier le prix d’achat.

C’est pourquoi dans ces situations, les actions ne sont pas rachetées à leur valeur de marché mais avec une décote de prix qui réduit grandement votre plus-value. Cette dernière peut parfois aller jusqu’à -30% et est justifiée par le fait que vous disposez d’actions ordinaires et non d’actions de préférence.

Même si les BSPCE se démocratisent dans les packages salariaux, la réalité est que très peu de salariés sont libres de choisir le moment où ils souhaitent céder leurs actions ou la valeur à laquelle les céder.

Dans le schéma actuel, le salarié reste spectateur, et non acteur, alors qu’il a largement contribué à la création de valeur de sa société pendant des années dans sa startup.

Caption répond immédiatement à l’absence de liquidité

Pour répondre à cette problématique, nous avons lancé Caption, la bourse de la Tech française pour les actions de startups non cotées.

De nombreux investisseurs seraient prêts à investir dans votre startup, et donc à vous proposer un rachat de vos actions aux conditions que vous définissez. En multipliant les acheteurs potentiels qui sont mis en concurrence, les actions peuvent être vendues à une valeur de marché optimale.

Notre ambition est de vous fournir une estimation réelle de la valeur de vos BSPCE à tout moment, afin de vous aider à évaluer la dynamique du marché, et vous permettre de les proposer à la vente sur notre plateforme pour financer en toute tranquillité vos projets personnels.

En outre, nos investisseurs sont uniquement financiers et dormants dans l’actionnariat de votre entreprise. Les nouveaux entrants ne risquent pas de porter préjudice à votre startup. C’est un engagement stratégique que nous avons pris auprès de nos nombreuses startups clientes.

Reprenez le contrôle sur votre patrimoine

Avec Caption, nous souhaitons vous rendre le contrôle sur les BSPCE que vous avez durement vestés. Vous pouvez exercer le nombre de BSPCE souhaités, et vendre les actions reçues quand vous le souhaitez, et au prix souhaité, à la manière d’actions classiques de sociétés cotées.

Nous vous accompagnons gratuitement aussi sur la stratégie de financement de l’exercice des BSPCE afin de réduire au maximum votre risque personnel.

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à prendre contact avec nous !