Actions ordinaires

Actions ordinaires

Les actions ordinaires confèrent une certaine propriété de la société, donc des droits de vote (une action = une voix dans la large majorité des cas) et des dividendes si l’entreprise se porte bien. Cette catégorie d’actions est principalement attribuée aux fondateurs et aux salariés.

Cependant, à la différence des actions dites « de préférence », détenues par les investisseurs financiers (business angels et fonds d’investissement), les actionnaires ordinaires sont au bas de l’échelle des priorités en cas de vente de la société. Généralement, en cas de vente de la société, les investisseurs sont les premiers servis. S’il reste de l’argent à distribuer, c’est au tour des fondateurs et salariés. Et s’il existe un solde restant, tous les actionnaires se partagent le reste du gâteau selon leur pourcentage détenu.

En cas de vente, même intéressante, les fondateurs et salariés ne sont pas certains de gagner le moindre centime (par exemple si une société est vendue 50M€ alors qu’elle a levé auparavant 50M€ auprès d’investisseurs).